Posts

AVANT-PREMIERE MICRONORA – MATERIAUX
,

Vuichard Michel SA compte 43 ans d’expérience en électroérosion. Elle dispose pour ses missions de sous-traitance de micro-usinage d’un centre Matsuura à bâti gratté, broche 60 000 tours, déplacement à 0.1μ pour le micro-fraisage 5 axes à fraise de diamètre supérieur à 0,04 mm, de 6 machines d’électroérosion à fil de plus de 0,03 mm, de 2 Sarix pour réaliser le micro-perçage de trous de plus de 0,02 5 mm de diamètre, et enfin de 10 machines d’électro-érosion par enfonçage de forme supérieure à 0.02 mm.

(…)

 

Des fraises de 0,1 mm dans du 65 HRC ? Vuichard s’engage !

Effectuer du fraisage dur en dessous de 0,4 mm de diamètre n’est pas à la portée de tout le monde …
Vuichard Michel SA vient d’acquérir un Matsuura LXo 5 axes pour relever le défi.
Créée en 1967 à Jurens, près de Valleiry (74 -à côté de Genève), la société Vuichard Michel SA commence ses activités avec un gros marché d’électroérosion pour les briquets  de luxe ST Dupont, et ce sont près de deux millions de briquets qui passeront dans l’entreprise pendant 27 ans.
Celle-ci se fait une très bonne réputation dans le domaine de l’enfonçage et de l’électroérosion à fil, puis se lance en 2000 dans le micro perçage avec deux machines Sarix et d’importants moyens de contrôle optique.

Matsuura pour du fraisage dur direct.

(…)

 

Les pounièmes de la différence
,

Dans les moments difficiles, une stratégie différente permet de se détacher du lot. Répétée à l’envie, cette maxime est également vraie pour les petites entreprises. En micromécanique, un sous-traitant n’hésite pas à investir pour renforcer son savoir-faire si particulier.

Fondée par le Père, Michel, l’entreprise Vuichard est spécialisée dans l’électroérosion de grande précision en très petites dimensions. Micro-perçage sur machine Sarix, érosion avec du fil de 0.03 mm sur double wire de Charmilles ou enfonçage de formes difficiles avec 6 machines de la même marque, Vuichard est réputé pour faire l’infaisable dans les pièces de la taille d’un sucre, voire moins.

(…)

 

 

MACRO ET MICRO DE SERIE
,

L’électroérosion recèle toujours de très forts potentiels de développement. Tant en enfonçage qu’au fil, cette technologie apporte des solutions à l’outillage et aux moulistes, bien sûr, mais également à la mécanique générale, à la grande production et au micro- usinage. La sous-traitance en apporte de nombreux exemple.

La miniaturisation des composants, la réduction du nombre d’éléments pour répondre à une même fonction, sont des tendances fortes de la conception des ensembles mécaniques. De ce fait, les technologies capables de fabrications classiques aussi bien que de micro-usinage ouvrent une forte diversité de marché. On le voit avec l’usinage grande vitesse, qui fait l’objet d’une étude particulière au Centre technique de l’industrie horlogère (…)